Danièle Plasse                        Peintures vues du ciel

 

Danièle Plasse    

Grande révélation en face du mur immonde de notre atelier en arrière cour lyonnaise :  « Apprenez à regarder, il y a de la beauté partout, même dans ce vieux mur, la forme des auréoles, le dégradé des couleurs, les irisations dans une flaque d’essence dans la rue, une fleur qui pousse dans un dé à coudre de terre, tout est beauté ».

Depuis c’est un émerveillement permanent, grand merci à Monsieur T, à mes yeux et à mes mains grâce auxquels j’exprime avec émotion ma fascination pour la nature et les couleurs.

Eaux des volcans

Compo DP4
Compo DP1
Compo DP06
Compo DP5
Compo DP3
Compo DP2
P1580664
P1470990

Danièle 

Etonnants ces rapprochements entre le vu de très près et le vu de très haut…

Tout dans la nature est structuré de la même façon, les mêmes lois régissent l’infiniment grand et l’infiniment petit.

Découverte… et quel bonheur de mettre en commun nos recherches !

 

Emmanuel  

Les formes de l’eau, je les découvre en me penchant au ras de la surface. Quelle surprise de trouver les mêmes formes dans les tableaux de Danièle qui peint tout vu de très haut ou de très loin ! Nos extrêmes se rejoignent dans les marmites de volcans  qui crachent des vapeurs et accueillent des lacs. Cette rencontre illustre à quel point  les lois de la nature visible sont les mêmes quelque soit l’échelle. Et en plus la magie des couleurs de Danièle nous emporte très haut, très loin.