Bulles: l'éphémère parfait